Les Amis de la DDP au Luxembourg

C’est qui ?

Il s’agit d’un groupe de travail mixte composé d’ONGD et de membres de la Société Civile qui se sont regroupés autour de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Paysans (DDP) à la faveur des échanges qui ont précédé et suivi le séminaire sur la mise en œuvre de cette Déclaration, organisé le 15 novembre 2019 au Luxembourg à l’initiative d’ONGD [1].

Le but de ce groupe informel est double. Il s’agit, d’une part, de promouvoir et faire connaître la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Paysans et, d’autre part, d’encourager sa mise en œuvre à l’échelle nationale, mais aussi à travers la politique de coopération au développement.

Mission et objectifs du groupe de travail

Alors qu’elle a été adoptée en Assemblée générale des Nations unies en décembre 2018, la DDP, qui n’avait reçu le soutien que de 2 pays membres de l’Union européenne, le Portugal et Luxembourg, reste largement méconnue malgré les avancées cruciales dont elle est porteuse pour les populations rurales, parmi les plus nombreuses et les plus marginalisées de la planète.

Si l’appui apporté par le Luxembourg dans l’adoption d’un texte majoritairement soutenu par les pays en développement s’est avéré très bénéfique pour l’image du Grand-Duché de Luxembourg auprès de ces États et, plus généralement, dans les instances internationales de défense des droits humains, il lui donne aussi des responsabilités.

C’est dans cet esprit que le groupe de travail s’est donné pour mission de :

  • Rappeler au gouvernement son engagement pour la reconnaissance des droits des paysans ;
  • Promouvoir la Déclaration auprès de toutes les instances compétentes ;
  • Encourager et suivre sa mise en œuvre par les autorités compétentes et par les acteurs de la coopération au développement de manière concrète ;
  • Favoriser l’appropriation de ce texte par les organisations de la Société Civile en général et par les ONGD en particulier.

Alors de que de plus en plus d’experts identifient l’agriculture paysanne comme celle par laquelle pourraient se développer davantage des systèmes de production alimentaires durables et plus résilients face aux changements climatiques, les droits des populations rurales sont de plus en plus fragilisés ou ignorés.  Dans un premier temps, le groupe de travail, grâce à l’expertise spécifique de ses membres, s’intéressera tout particulièrement à l’article 19 de la DDP sur le droit aux semences paysannes pour faire des préconisations concrètes de mise en œuvre.

Pour plus d’informations sur les membres, voir leur site web :
Cercle de coopération des ONGD
Frères des Hommes Luxembourg
Seed
SOS Faim

Webinaire

Un webinaire ayant pour thème : « Affirmer les droits humains du monde agricole et paysan » a eu lieu le 2 juin 2021.
Vous pouvez le revoir ici :

[1] Consultez la synthèse du séminaire ici :