Amérique Latine : comment tendre vers un plaidoyer efficace?

Les communautés rurales l’ont bien compris : il faut renforcer le travail d’incidence politique pour que les paysans jouissent de conditions de travail favorables. C’est à cette fin que les organisations belges de coopération actives dans les pays andins (Pérou, Bolivie, Equateur), qui sont SOS FAIM, TRIAS, ADG, AUTRE TERRE et VECO ont organisé à Lima du 27 au 29 octobre dernier, un atelier d’échange et de renforcement de capacités des paysans sur le thème du plaidoyer politique.

Même s’ils sont traversés par des contextes politiques et économiques différents, les pays andins sont confrontés à un même défi : voir des réglementations favorables au développement de l’agriculture familiale votées, et mises en œuvre, dans des pays où l’extraction des ressources minières et agricoles tend à supplanter l’intérêt des communautés rurales.

Au cours de ces 3 jours d’ateliers, les 40 participants ont échangé sur leurs pratiques, leurs expériences et les étapes nécessaires à la construction d’un plaidoyer efficace. Les participants ont particulièrement noté la nécessité de s’organiser, de créer des alliances et de se renforcer pour faire front commun.
À titre préliminaire, comme il est coutume de le faire, une célébration d’honneur à la Pacha Mama a été organisée à midi le premier jour. Au cours de cette cérémonie, les participantes et participants ont rendu honneurs aux 4 éléments (l’eau, la terre, le feu, et l’air), mais aussi à toute la richesse de la biodiversité locale, représentée par une variété incalculable de semences, fruits et légumes, qui sont la base de l’alimentation des communautés andines et dont la survie est gravement menacée. Ce moment de partage et de réflexion personnelle et communautaire a rappelé les fondements de leur alimentation et a permis de souligner l’urgence à se mobiliser …

En savoir plus?

Lire le communiqué de presse