Éthiopie : Une agriculture durable pour une vie meilleure

Dans ce bulletin d’information, nous partons à la rencontre de notre partenaire Facilitator for Change (FC). FC est une ONG éthiopienne engagée dans la promotion des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement en vue d’améliorer les conditions de vie des agriculteurs.

L’Éthiopie est le deuxième pays d’Afrique en termes de population et la grande majorité vit de l’agriculture en milieu rural. L’insécurité alimentaire reste un défi majeur pour le pays. La majorité des producteurs dépend des cultures de maïs, de blé, de pommes de terre, d’orge, de teff (graine de farine sans gluten) et de café, destinées essentiellement à l’exportation. Non seulement elles ne nourrissent pas la population locale mais, en outre, elles sont gourmandes en engrais chimiques, ce qui réduit la fertilité des sols, dégrade l’environnement et fragilise la santé des cultivateurs ainsi que des consommateurs.

Pendant de longues décennies, le gouvernement s’est concentré sur l’augmentation de la production agricole en accordant moins d’attention à l’exploitation durable des terres.

Zoom sur FC – Éthiopie

Partenaire de SOS Faim depuis 2003, Facilitator for Change (FC) est une ONG éthiopienne créée en 1998 dans le but de soutenir les communautés défavorisées du pays. L’ONG promeut un développement durable pour que les paysans puissent surmonter eux-mêmes leurs problèmes de pauvreté et deviennent acteurs de leur propre processus de développement.

Depuis quelques années, SOS Faim soutient FC en vue d’améliorer les conditions de vie des paysans tout en promouvant une agriculture durable et respectueuse de l’environnement.

Les agriculteurs sont formés au traitement organique des sols et à la rotation des cultures, à la production de légumineuses, à la multiplication de semences locales paysannes, à la préparation et à l’utilisation de compost, à l’association élevage-cultures, etc.

DEPUIS 2019 3.278 AGRICULTEURS ONT BÉNÉFICIÉ DE CE TYPE DE FORMATIONS.

Ainsi, les moyens de subsistance des communautés sont améliorés et leur résilience au changement climatique et à ses conséquences est renforcée.

DES LÉGUMINEUSES POUR AMÉLIORER L’ALIMENTATION, LE REVENU ET LA FERTILITÉ DU SOL.

Un axe important du programme est la diversification des cultures par l’introduction de légumineuses comme le soja ou les haricots verts dans les systèmes de production pour améliorer la fertilité du sol.

Cette diversification des cultures n’a pas seulement un impact positif sur l’environnement mais représente aussi un avantage économique pour les producteurs qui dépendent moins des cultures d’exportation gourmandes en engrais chimiques onéreux. En plus, ces légumineuses ont une haute valeur nutritionnelle ce qui est bénéfique pour la sécurité alimentaire de la famille. Le surplus est vendu sur le marché local ce qui procure un revenu direct complémentaire à l’agriculteur et à sa famille.

Témoignage de MONSIEUR GETACHEW WUDU

M. Getachew Wudu (57 ans) est marié et père de cinq enfants entre 11 et 26 ans. La famille vit à Shaka, un village de la région d’Amhara au Nord de l’Ethiopie.

Depuis la participation de M. Wudu et de son épouse à la formation organisée par FC, la situation du foyer s’est remarquablement améliorée.

Ils ont notamment été formés à la fabrication de différents engrais naturels à partir de matériaux disponibles localement afin d’améliorer la fertilité du sol. Par ailleurs, la famille a également été accompagnée dans la construction d’un four à biogaz. Ainsi, elle a pu réduire sa consommation de bois de chauffage et améliorer l’état de santé de ses membres en minimisant les émissions de fumée.

La formation fut également le point de départ de la diversification de l’exploitation agricole familiale où l’on retrouve maintenant des céréales (maïs, blé, teff, orge et millet), des légumes (pommes de terre, carottes, betteraves et choux) et des arbres fruitiers (avocats). La diversification s’est poursuivie avec l’élevage d’animaux et la production de miel.

LA FAMILLE A DOUBLÉ SA PRODUCTION SUR SA SURFACE DE SEULEMENT UN DEMI HECTARE ET CE, SANS L’USAGE D’ENGRAIS CHIMIQUES !

La famille peut maintenant se nourrir de manière adéquate grâce à la consommation d’aliments variés. En peu de temps, la vie de la famille a considérablement changé. Bien que la majorité de la récolte soit principalement destinée à la consommation du ménage, la famille est capable de vendre un petit surplus sur le marché local, lui permettant de couvrir : les frais d’inscription à l’école des enfants et la santé du ménage.

Le témoignage de Getachew démontre que le développement agricole et le respect de l’environnement sont tout à fait conciliables dans la lutte contre la faim.

SOS Faim au côté de FC

Durant les trois prochaines années, FC souhaite renforcer et élargir son programme de formation en lien avec les pratiques agricoles respectueuses de l’environnement. Notre partenaire a l’ambition de former près de 3.800 paysans et paysannes supplémentaires.

Pour cela, rien qu’en 2021, SOS Faim doit mobiliser 30.000€ de dons pour aider FC à concrétiser ses ambitions.

ENSEMBLE, AIDONS LES PAYSANS EN ETHIOPIE À AMÉLIORER DURABLEMENT LEURS CONDITIONS DE VIE !

Télécharger notre bulletin d’information