Lunch-débat: Lutte contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition au Niger: où en est-on ?

Lunch-débat: Lutte contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition au Niger: où en est-on ?

Le vendredi 3 juin à 12h15 au Centre culturel Altrimenti

Alors que l’efficacité de l’aide ou la gestion axée sur les résultats sont désormais les maîtres-mots de la coopération au développement, alors que de nouveaux acteurs aux moyens importants viennent compléter l’aide publique au développement ou que des partenariats publics-privés émergent régulièrement, un constat implacable et accablant demeure d’actualité: le Niger demeure le pays le plus pauvre du monde. Classé 187ème sur 187 pays selon l’Indice de Développement Humain, le Niger – un pays de 17.000.000 habitants où la très grande majorité de sa population est rurale et vit de l’agriculture – affiche des indicateurs peu enviables: une espérance de vie de 61 ans, une population pauvre à 48% (selon le seuil de national pauvreté) et sous-alimentée à 13%, une mortalité infantile de plus de 8%, un revenu national brut par habitant de 410 USD.

Pourtant, les autorités nationales ne demeurent pas bras croisés et lancent des initiatives louables comme l’Initiative 3N (“les Nigériens nourrissent les Nigériens”); de leur côté, les bailleurs de fonds sont au chevet du Niger depuis de nombreuses années avec leur lot de projets et de financements.

Dès lors, qu’est-ce qui cloche? Pourquoi le Niger ne décolle-t-il pas? Au-delà de l’aide, quels sont autres facteurs internes et externes expliquant cette situation? Plus spécifiquement, où en est l’initiative 3N, quels sont ses succès et ses échecs? Enfin, quelles sont les perspectives de développement du Niger en matière de souveraineté alimentaire? Quelles approches les bailleurs de fonds doivent-ils privilégier à l’avenir?

Titulaire d’une Maîtrise en géographie et d’un Diplôme d’études professionnelles approfondies en gestion de l’environnement, Mamoudou Hassane cumule plus de 18 années d’expérience dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la résilience et de l’appui aux organisations des producteurs agricoles. M. Mamoudou fut notamment le Secrétaire Exécutif de l’organisation paysanne MOORIBEN avant d’être nommé Conseiller spécial au sein du Haut Commissariat de l’Initiative 3N rattaché au Président de la République. Aujourd’hui, M. Mamoudou est consultant auprès de plusieurs bailleurs internationaux intervenant au Niger.

Sans langue de bois, M. Mamoudou nous expliquera les raisons de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition qui perdurent au Niger, sans occulter certaines avancées concrètes. Suite à son  intervention de 30 minutes environ, un temps sera consacré aux questions.

Rendez-vous le vendredi 3 juin à 12h15 au Centre culturel Altrimenti (5, avenue Marie-Thérèse L-2132 Luxembourg)

Venez nombreux (avec votre casse-croute)!

Article publié dans : @fr