25 ans MERCI !

Merci !

Comme vous l’avez très certainement remarqué, cette année, SOS Faim a fêté ses 25 ans ! C’est un programme varié que le Conseil d’administration et toute l’équipe ont mis en oeuvre pour célébrer avec vous ces 25 années de combat pour un monde sans faim, plus juste et solidaire.

Vous avez été nombreux à participer à ces évènements.

Découvrez un aperçu en image.

8/11: Réception et vernissage à l’hôtel de ville de Schifflange

Les festivités des 25 ans ont débuté par la réception et le vernissage de l’exposition “Entraide et Solidarité au Burkina Faso” à l’Hôtel de ville de Schifflange. L’exposition entraîne le visiteur au cœur des familles rurales du Burkina Faso qui s’organisent pour lutter activement contre la faim et la pauvreté dans leur village.
SOS Faim accompagne depuis 2012 les MUSO pour renforcer l’accès des populations vulnérables à des services financiers (épargne et crédit). Grâce au subside communal de 4.500€ de la Commune de Schifflange, SOS Faim poursuit son soutien.

18/11 Den alternativen Liewensmëttel Maart

Découvrez la vidéo du marché !

Le 18 novembre, SOS Faim organisait dans le cadre de sa campagne Changeons de Menu, la 4ième édition de “Den alternativen Liewensmëttel Maart”. Vous étiez plus de 1.000 à vous promener à travers nos 31 stands de ventes, d’informations, de restauration et ateliers…Merci aux participants et aux initiatives de notre carte de l’alimentation responsable présentes pour cette ocaccasion.

Rendez vous le 17 novembre 2019 au Tramschapp pour la 4ième édition

25/11 Concert de Gala

Interprété par le Trio Dora, le programme s’est voulu une célébration non seulement du travail réalisé par SOS Faim, mais aussi de trois grands compositeurs qui fêtent un anniversaire en 2018/2019 et qui ont profondément changé et influencé le cours de l’histoire de la musique.

Un grand merci au public, au Conservatoire de la ville de Luxembourg, à la Ville de Luxembourg et au Trio Dora pour ce très beau concert !

Le Trio Dora est né en 2015 d’une rencontre de trois jeunes musiciens luxembourgeois qui partagent la même passion pour la musique de chambre. Plus d’infos

28/11 Séance académique

Le point d’orgue des célébrations fut la séance académique du mercredi 28 novembre qui s’est déroulé au Cercle Cité en présence, notamment, de SAR le Grand Duc Henri, de M. Gast Gibéryen, Président de la Chambre des Députés, de M. Sékou Cissé, Ambassadeur du Mali, de M. Romain Schneider, ministre de la coopération et de l’action humanitaire et de Mme Carole Dieschbourg, ministre de l’environnement.

M. Raymond Weber, président de SOS Faim, a salué les quelque 140 personnes de l’assistance avant d’introduire les intervenants. M. le Ministre Schneider a salué l’engagement de SOS Faim. Monsieur Weber a ensuite donné la parole à Olivier De Schutter, l’ex-rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation, devenu membre de SOS Faim en 2016. Intitulée Changer de système alimentaire pour assurer notre avenir, la conférence d’Olivier De Schutter a mis en évidence le rôle de l’alimentation comme « levier pour changer le monde ».

En savoir plus sur les différentes interventions.

8/12 Soirée Africaine

Les festivités des 25 ans se sont achevées par une soirée festive. Merci à Régine pour le délicieux buffet congolais, à Julie pour le dessert exotique, au groupe Jaliya Band pour le concert, à Germain Ouédraogo pour son regard sur 25 ans d’aide au développement au Burkina Faso. Merci à toutes les personnes qui ont participé à cette soirée et qui, de près ou de loin, nous ont aidé à faire de cette soirée une belle réussite !

Jeu concours en ligne

Connaissez vous bien SOS Faim? Ses activités en Afrique mais aussi au Luxembourg? C’est le challenge que nous vous avions lancé pour tenter de gagner: deux menus Émotion dans le monde Végétal pour une valeur de 342 EUR au restaurant La Distillerie (Château de Bourglinster); un menu auberge au Manoir de Kasselslay; un repas au restaurant Casa Fabiana ! Merci à nos partenaires pour ces cadeaux.

Vous avez été nombreux à participer à notre concours mais seulement quelques uns à répondre correctement aux 10 questions ! Félicitations aux gagnants Geoffroy Bruyere, Barbara Kinn et Catherine Van Ouystel.

Regard sur 25 ans

Cet anniversaire a aussi été l’occasion de réfléchir sur ce qui a été accompli et d’ouvrir de nouvelles perspectives d’avenir. En 25 ans d’existence, SOS Faim a en effet dû s’adapter aux différentes mutations du monde. La lutte contre la faim reste notre principal objectif car en dépit d’une production alimentaire largement suffisante pour nourrir la planète, 821 millions de personnes soufrent de la faim.

En réponse, plutôt que de proposer des aides ponctuelles et se limiter aux seuls projets caritatifs qui ont fait preuve de leurs limites, SOS Faim a donc choisi de miser sur une aide plus pérenne aux producteurs africains, en leur proposant des programmes d’accompagnement pour créer et développer leur activité. Cela passe notamment par le renforcement des organisations paysannes, la dynamisation des coopératives et surtout l’accès à des financements adaptés tels que les microcrédits.

Aujourd’hui, l’ONG est présente dans 6 pays africains et travaille avec une vingtaine de partenaires pour une meilleure reconnaissance des droits des paysans et pour soutenir une agriculture familiale durable permettant d’atteindre la souveraineté alimentaire.

Découvrez quelques moments clés de ces 25 années mis en perspective. Plus d’infos

Le combat continue !

Plus que jamais nous avons besoin de vous pour contribuer, à notre échelle, à renforcer l’agriculture familiale durable en tant que meilleur moyen possible pour éradiquer la faim dans le monde.

Vos dons offrent aux paysans africains les moyens de nourrir leur famille et d’améliorer leurs conditions de vie.

Cette année faites un cadeau de Noël durable et solidaire

Faites un don à SOS Faim

 

 

Semons l’avenir…

.. pour que la faim ne soit plus qu’un mauvais souvenir !

Pourquoi?

La faim touche 821 millions de personnes dans le monde dont 2/3 sont des paysans et leurs familles. Si les principales victimes de la faim dans le monde sont les paysans africains, c’est parce que leur pauvreté les prive d’accès à tout ce qu’il faut acheter, y compris ce qui leur est nécessaire pour produire de quoi s’alimenter (outils, semences…). Comment tolérer ce paradoxe ?

Où?

SOS Faim agit dans 6 pays d’Afrique:

Comment?

SOS Faim fait le pari de la durabilité et déploie des programmes d’appui à long terme en soutenant 20 organisations locales qui viennent en aide aux populations rurales africaines, fournissant matériel, technique d’amélioration de la productivité, organisation de coopératives, micro-crédit – dont les principales bénéficiaires sont des femmes. La mise en œuvre de différents leviers assure le succès de SOS Faim depuis 25 ans.

En effet, cela marche !

Aujourd’hui, ce sont 900 000 personnes qui peuvent manger à leur faim, mais aussi produire et vendre dans de meilleures conditions !


Sur le terrain, vos dons deviennent aussitôt très concrets : formations à des pratiques agricoles durables, achat de semences ou d’équipements, mise en place d’un fonds de crédit, etc.

Vos dons offrent aux paysans africains les moyens de nourrir leur famille et d’améliorer leurs conditions de vie.

 

 

Déclaration des droits des paysan.ne.s: le Luxembourg ose un vote historique !

…en étant, avec le Portugal, le seul des pays de l’UE à soutenir l’adoption de la Déclaration pour les droits des paysans devant l’Assemblée des Nations Unies.

Ce 19 septembre,  la Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales a été adoptée par 119 voix pour, 7 contre et 49 abstentions.

Si les voix pour émanent essentiellement des pays du Sud où existe une majorité de population rurale, le Luxembourg fait partie des (trop) rares pays à avoir apporté son soutien à cette Déclaration. Surtout, seul avec le Portugal, il s’est démarqué de la majorité des pays de l’UE, manifestant son attachement à l’approfondissement des droits humains et au rééquilibrage des inégalités Nord-Sud grâce à ce nouvel outil juridique pour lequel les plus grandes organisations paysannes et notamment La Via Campesina (LVC) se mobilisent depuis près de 15 ans.

Dès le lendemain de ce vote, la coordination internationale de LVC nous a transmis ses chaleureuses félicitations à nous ONG et a demandé de transmettre ses remerciements à notre Ministère.

Alors que le Luxembourg,  lors de nos échanges avec le MAEE,  annonçait vouloir privilégier un consensus européen sur ce dossier (comme c’est de coutume), son vote POUR est d’autant plus remarquable qu’il est finalement, avec le Portugal, le seul des pays de l’UE à avoir osé se démarquer de la majorité européenne !!

Lors de la session, le Portugal, qui s’exprimait également au nom du Luxembourg, a souligné que:

les paysans vivant et travaillant dans des zones rurales sont plus susceptibles de souffrir de violations de leurs droits économiques et socioculturels.  Pour ces deux pays, la Déclaration contribuera à mieux accompagner les personnes rurales en sensibilisant les gouvernements sur les droits de ces personnes.  Ils ont également remercié la société civile pour sa contribution précieuse tout au long de ce processus et ont appelé à voter en faveur de ce texte.”

Les 13 ONG et OSC qui avaient demandé au Ministère des Affaires étrangères et européennes d’apporter son soutien à ce texte, se félicitent de ce vote qui démontre que les enjeux de cette déclaration ont été bien pris en compte par nos responsables politiques. Le Collectif d’OSC luxembourgeois les remercie chaleureusement pour cet important geste en faveur d’une meilleure défense des intérêts des populations rurales.

Reste une dernière étape qui devrait être vite franchie, celle de l’adoption de la Déclaration sur les droits des paysans et autres personnes travaillant en milieu rural par l’Assemblée générale de l’ONU à New York à la fin 2018.

Découvrez le vote des différents pays:

Contre (7): Australie, États-Unis, Hongrie, Israël, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Suède

Abstention (49): Albanie, Andorre, Argentine, Arménie, Autriche, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Bulgarie, Canada, Colombie, Croatie, Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Éthiopie, Fidji, Finlande, France, Géorgie, Allemagne, Grèce, Guatemala, Hunduras, Islande, Irlande, Italie, Japon, Lettonie, Lichtenstein, Lituanie, Malte, Monténégro, Pays-Bas, Norvège, Palaos, Pologne, République de Corée, Roumanie, Fédération de Russie, Saint-Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Espagne, ARY Macédoine, Turquie, Ukraine

Pour (119): Afghanistan, Algérie, Angola, Antigua-Barbuda, Azerbaïdjan, Bahamas, Bahreïn, Bangladesh, Barbade, Bélarus, Belize, Bénin, Bhoutan, Bolivie, Botswana, Brunei, Burundi, Cambodge, République centrafricaine, Tchad Chili, Chine, Comores, Costa Rica, Côte d’Ivoire, Cuba, République démocratique de Corée, Djibouti, Équateur, Équateur, El Salvador, Guinée équatoriale, Équateur, Équateur, Érythrée, Gabon, Gambie, Ghana, Grenade, Guinée Bissau, Guyana, Haïti, Inde, Indonésie, Iran, Irak, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Kiribati, Koweït, RDP lao, Liban, Libéria, Libye, Luxembourg, Madagascar, Malawi, Malaisie, Maldives, Mali, Mauritanie, Maurice , Mexique, Monaco, Mongolie, Maroc, Mozambique, Myanmar, Namibie, Népal, Nicaragua, Niger, Nigéria, Oman, Pakistan, Panama, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Paraguay, Pérou, Philippines, Portugal, Quatar, République de Moldova, Rwanda, Saint Kitts-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Samoa, Arabie Saoudite, Sénégal, Serbie, Seychelles, Sierra Leone, Îles Salomon, Afrique du Sud, Soudan du Sud, Sri Lanka, Soudan, Suriname, Suisse, République arabe syrienne, Tadjikistan, Thaïlande, Timor-Leste, Togo, Trinité-et-Tobago, Tunisie, Ouganda, Émirats Arabes Unis, République-Unie de Tanzanie , Uruguay, Ouzbékistan, Venezuela, Vietnam, Yémen, Zambie, Zimbabwe.

Pays qui n’ont pas voté (18): Burkina Fasso, Cap Vert, Cameroun, Congo, République démocratique du Congo, Dominique, Eswatini, Kirghizistan, Lesotho, Îles Marshall, Micronésie, Nauru, Sao Tomé-Principe, Somalie, Tonga, Turkménistan, Tuvalu, Vanuatu

Lire la Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales – http://undocs.org/A/C.3/73/L.30

Pourquoi cette déclaration est importante?

Découvrez quatre témoignages en provenance d’Afrique de l’ouest pour comprendre pourquoi cette Déclaration représentera une avancée majeure pour un respect de la dignité paysanne !

Mamadou Goita qui a fait partie du panel d’experts ayant contribué à l’élaboration du texte, en résume les enjeux (1/4).

Ayouba Hassan, directeur de la Fédération des Unions des Coopératives de Producteurs de Riz (FUCOPRI) nous parle des problèmes d’accès à la terre (2/4).

Faliry Boly, leader paysan malien, précise les problèmes rencontrés par ses paires dans leurs efforts de développement et notamment dans l’accès aux semences (3/4).

Najirou Sall, leader paysan sénégalais et vice-président du ROPPA, rappelle les difficultés liés à l’accès à la terre (4/4).

 

8/12 : Soirée festive africaine

A l’occasion de ses 25 ans, SOS Faim vous invite à une soirée festive en mettant la culture africaine à l’honneur: repas congolais par Régine Tshionza, concert et danse avec Jaliya Band, vente d’artisanat, regard sur 25 ans de lutte contre la faim avec Germain Ouedraogo, conteur africain du Burkina Faso.
Partageons ensemble ce moment convivial!

Programme:

  • 19:00: accueil et apéritif
  • 19:30: regard sur 25 ans de lutte contre la faim
  • 19:45: repas
  • 21:00: concert

Adresse: 5 avenue Marie-Thérèse Luxembourg

Tarifs:
30 EUR adultes / 5 EUR jusqu’à 12 ans
(boissons non inclues sauf apéritif)
Réservation obligatoire avant le 1er décembre 2018 : dre@sosfaim.org ou par téléphone: 49 09 96 35 – votre inscription est confirmée une fois le payement réceptionné sur le compte LU22 1111 0055 5526 0000 (communication: nom, prénom + soirée africaine)

Rejoignez l’évènement Facebook

 

A l’occasion de son 25ème anniversaire, SOS Faim poursuit son engagement durable auprès de ses partenaires : organisations paysannes, institutions de microfinance et mouvements de défense des droits, tous contribuent à renforcer les revenus des paysans qui forment l’essentiel des populations des pays d’Afrique subsaharienne. SOS Faim est fière d’œuvrer pour un monde plus juste qui fait reculer la faim et la pauvreté.  Au Luxembourg, changeons de menu ! est le message de notre travail de sensibilisation et de plaidoyer.

 

Dans le cadre de son anniversaire, SOS Faim organise toute une série d’évènements: découvrez-les!

25/11 concert de gala 25 ans avec le Trio Dora

C. Schumann – Trio op. 17 en sol mineur (28′) C. Debussy – Trio en Sol Majeur (20’) J. Turina – Trio no. 2 op. 76 en si mineur (16′)

Le programme se veut une célébration non seulement du travail réalisé par l’ONG, mais aussi de trois grands compositeurs qui fêtent un anniversaire en 2018/2019 et qui ont profondément changé et influencé le cours de l’histoire de la musique.

Un vin d’honneur sera offert par la Ville de Luxembourg durant l’entracte.

25/11 à 17h00 : Concert de gala 25 ans avec le Trio Dora (au Conservatoire de la Ville de Luxembourg)

Tarifs :

Adultes : 27,75 EUR / Enfants et étudiants : 11,25 EUR

Rejoignez l’évènement Facebook

Réservez vos tickets

 

 

A l’occasion de son 25ème anniversaire, SOS Faim poursuit son engagement durable auprès de ses partenaires : organisations paysannes, institutions de microfinance et mouvements de défense des droits, tous contribuent à renforcer les revenus des paysans qui forment l’essentiel des populations des pays d’Afrique subsaharienne. SOS Faim est fière d’œuvrer pour un monde plus juste qui fait reculer la faim et la pauvreté.  Au Luxembourg, changeons de menu ! est le message de notre travail de sensibilisation et de plaidoyer.

Dans le cadre de son anniversaire, SOS Faim organise toute une série d’évènements:

Den alternativen Liewensmëttel Maart – 3e édition

Imaginez un marché qui serait aussi un lieu de partage, d’échange et d’inspiration pour changer nos habitudes et transformer notre système alimentaire !…

Dimanche 18 Novembre 11h à 18h – Tramsschapp (49 rue Ermesinde, L-1469 Luxembourg)

Le dimanche 18 novembre, venez à la rencontre des promoteurs et défenseurs d’une alimentation responsable !

Au menu de la journée : stands de vente et d’information, expositions, restauration, ateliers Do-It-Yourself, espace d’échange et d’inspiration, animations pour enfants et adultes en présence d’arti’chok clowns…

ENTRÉE LIBRE !

Rejoignez l’évènement Facebook

25 ans SOS Faim: jeu concours en ligne

Participez à notre jeu concours et gagnez des prix qui éveilleront vos papilles!


Premier prix: deux menus Émotion dans le monde Végétal pour une valeur de 342 EUR au restaurant La Distillerie (Château de Bourglinster)
Deuxième prix: un menu Auberge d’une valeur de 37 EUR au restaurant Manoir Kasselslay (Clervaux/Roder)
Troisième prix: un repas d’une valeur de 35 EUR au restaurant Casa Fabiana (Luxembourg quartier Gare)

Je participe !

A l’occasion de son 25ème anniversaire, SOS Faim poursuit son engagement durable auprès de ses partenaires : organisations paysannes, institutions de microfinance et mouvements de défense des droits, tous contribuent à renforcer les revenus des paysans qui forment l’essentiel des populations des pays d’Afrique subsaharienne. SOS Faim est fière d’œuvrer pour un monde plus juste qui fait reculer la faim et la pauvreté.  Au Luxembourg, changeons de menu ! est le message de notre travail de sensibilisation et de plaidoyer.

Dans le cadre de son anniversaire, SOS Faim organise toute une série d’évènements, découvrez les !

SOS Faim célèbre ses 25 ans !

A l’occasion de son 25ème anniversaire, SOS Faim poursuit son engagement durable auprès de ses partenaires : organisations paysannes, institutions de microfinance et mouvements de défense des droits, tous contribuent à renforcer les revenus des paysans qui forment l’essentiel des populations des pays d’Afrique subsaharienne. SOS Faim est fière d’œuvrer pour un monde plus juste qui fait reculer la faim et la pauvreté.  Au Luxembourg, changeons de menu ! est le message de notre travail de sensibilisation et de plaidoyer.

Dans le cadre de son anniversaire, SOS Faim organise toute une série d’évènements:

 

  • D’octobre à novembre : jeu concours en ligne…

Participez à notre jeu concours et gagnez des prix qui éveilleront vos papilles!

Premier prix: deux menus Émotion dans le monde Végétal pour une valeur de 342 EUR au restaurant La Distillerie (Château de Bourglinster)
Deuxième prix: un menu Auberge d’une valeur de 37 EUR au restaurant Manoir Kasselslay (Clervaux/Roder)
Troisième prix: un repas d’une valeur de 35 EUR au restaurant Casa Fabiana (Luxembourg quartier Gare)

Je participe !

  • 8/11 à 18h00 : réception et vernissage à l’Hôtel de Ville de Schifflange

Le Burkina Faso est l’un des pays les plus pauvres du monde. Pour 10 millions de Burkinabès, les mauvaises récoltes et la faim sont une angoisse de tous les jours. L’agriculture est leur seul moyen de subsistance. Malgré les difficultés, des familles se mobilisent pour s’en sortir.

L’exposition “Entraide et Solidarité au Burkina Faso” entraîne le visiteur au cœur des familles rurales du Burkina Faso qui s’organisent pour lutter activement contre la faim et la pauvreté dans leur village. A travers les images du photographe professionnel Jean-Louis Brocart, découvrez comment le travail de SOS Faim et d’une institution de microfinance rurale, l’UBTEC, aide les familles à se sortir du cercle vicieux de la faim et à développer de petites activités génératrices de revenu grâce aux Mutuelles de Solidarité (MUSO). Les MUSO sont un outil de financement populaire mais également un groupe d’entraide qui aident principalement les femmes à s’unir pour affronter les difficultés ensemble.

SOS Faim accompagne depuis 2012 les MUSO pour renforcer l’accès des populations vulnérables à des services financiers (épargne et crédit). Grâce au soutien financier de la commune de Schifflange et de Schëffleng Hëlleft, SOS Faim a pu continuer à soutenir les activités des MUSO en 2018.

  • 18/11 de 11h00 à 18h00 : Den alternativen Liewensmëttel Maart – 3e édition (au Tramsschapp)

Imaginez un marché qui serait aussi un lieu de partage, d’échange et d’inspiration pour changer nos habitudes et transformer notre système alimentaire !…

Le dimanche 18 novembre, venez à la rencontre des promoteurs et défenseurs d’une alimentation responsable !

Au menu de la journée : stands de vente et d’information, expositions, restauration, ateliers Do-It-Yourself, espace d’échange et d’inspiration, animations pour enfants et adultes en présence d’arti’chok clowns…

ENTRÉE LIBRE !

Rejoignez l’évènement Facebook

  • 25/11 à 17h00 : Concert de gala 25 ans avec le Trio Dora (au Conservatoire de la Ville de Luxembourg)

C. Schumann – Trio op. 17 en sol mineur (28′) C. Debussy – Trio en Sol Majeur (20’) J. Turina – Trio no. 2 op. 76 en si mineur (16′)

> Le programme se veut une célébration non seulement du travail réalisé par l’ONG, mais aussi de trois grands compositeurs qui fêtent un anniversaire en 2018/2019 et qui ont profondément changé et influencé le cours de l’histoire de la musique.

Un vin d’honneur sera offert par la Ville de Luxembourg durant l’entracte.

Tarifs :

Adultes : 27,75 EUR / Enfants et étudiants : 11,25 EUR

Rejoignez l’évènement Facebook

Réservez vos tickets

  • 28/11 à 18h30 : Séance académique “Changer de système alimentaire pour assurer notre avenir…” avec Olivier De Schutter (au Cercle Cité) – COMPLET

Programme détaillé de la soirée :

18h00 : Ouverture des portes (arrivée impérative avant 18h35)

19h00 : Accueil de Son Altesse Royale le Grand-Duc

19h05 : Accueil par Raymond Weber, Président de SOS Faim

19h10 : Allocution du Ministre de la Coopération et de l’Action Humanitaire

19h25 : Conférence d’Olivier De Schutter

20h30 : Allocution de Raymond Weber

21h00 : Cocktail dînatoire offert au BEET (32, place Guillaume/ Knuedler)

Cet évènement est désormais complet !

Rejoignez l’évènement Facebook

  • 8/12 à 19h00 : Soirée festive africaine (au Centre culturel Altrimenti)

A l’occasion de ses 25 ans, SOS Faim vous invite à une soirée festive en mettant la culture africaine à l’honneur: repas congolais par Régine Tshionza, concert et danse avec Jaliya Band, vente d’artisanat, regard sur 25 ans de lutte contre la faim avec Germain Ouedraogo, conteur africain du Burkina Faso.
Partageons ensemble ce moment convivial!

Tarifs:
30 EUR adultes / 5 EUR jusqu’à 12 ans
(boissons non inclues sauf apéritif)
Réservation obligatoire avant le 1er décembre 2018 : dre@sosfaim.org ou par téléphone: 49 09 96 35 – votre inscription est confirmée une fois le payement réceptionné sur le compte LU22 1111 0055 5526 0000 (communication: nom, prénom + soirée africaine)

Rejoignez l’évènement Facebook

 

Kivu, 25 ans de microfinance !

Depuis 25 ans, SOS Faim soutient la microfinance en Afrique afin de permettre aux paysans de développer, de façon durable, leur activité agricole. Alors qu’ils pourraient nourrir le monde, les principales victimes de la faim sont les petits agriculteurs du Sud. Le manque d’accès au financement reste une contrainte majeure du développement des agricultures familiales.

SOS Faim fut le premier acteur luxembourgeois à soutenir la microfinance en tant qu’instrument de lutte contre la pauvreté comme le témoigne notre partenariat historique avec le PAIDEK. Cette institution financière est née en 1993 avec le soutien de SOS Faim dans les Provinces du Sud et du Nord Kivu à l’est du Congo.

Grâce au PAIDEK, des milliers d’entrepreneurs et de paysans ont bénéficié d’un crédit leur permettant de développer leur activité économique et ainsi relancer l’économie locale dans un contexte économique, social et politique très difficile et instable. Aujourd’hui, le PAIDEK c’est plus de 3.200.000 USD de fonds de crédit et une situation financière saine : malgré un contexte si difficile, le PAIDEK tient la route ! Et ce grâce à l’engagement et la persévérance des acteurs locaux mais aussi à SOS Faim et ses fidèles donateurs sans qui cette aventure n’aurait pas été possible.

Le micro-crédit pour relancer le système agricole local !

Coco a 33 ans. Il est né à Idjwi,  une île du lac Kivu, à l’est du Congo. Comme son père, il cultive le café. Les conflits ont eu des conséquences importantes sur cette filière vitale pour l’économie de la région. « Nous n’avions plus la possibilité de vendre notre café au Congo. Nous étions forcés de traverser le lac pour troquer notre café dans le pays voisin, le Rwanda, contre des animaux et des biens de première nécessité mais c’était très dangereux : de nombreux amis sont morts sur le lac… ».

Le manque d’activité économique et de revenus a poussé les Congolais dans une profonde crise qui a eu de violentes répercussions. « Nous ne pouvions plus combler les besoins de notre famille, c’était très dur… ».

Mais Coco et les caféiculteurs d’Idjwi ont décidé de reprendre leur avenir en main ! Ils se sont réunis en coopérative pour commercialiser leur café ensemble.  En 2012, la Coopérative de Planteurs et de Négociants de Café du Kivu (CPNCK) est ainsi née.

« En 2015, le PAIDEK nous a accordé un crédit pour financer la campagne de récolte de café et permettre le paiement immédiat des producteurs. Grâce à cela, nous avons pu exporter nous-même notre café sans passer par des intermédiaires tout en accordant un meilleur prix aux producteurs. Le café a été vendu en Europe et nous avons directement remboursé notre crédit » expliquent Coco et Gilbert Makelele, le Président de la coopérative.

Ces perspectives de vente ont donné du courage aux membres de la CPNCK qui n’ont désormais plus besoin de se rendre au Rwanda pour vendre leur café au péril de leur vie.

Mais la situation est encore très fragile : « L’année dernière, je n’avais plus d’argent pour payer l’école des enfants en attendant la récolte de café… J’ai donc sollicité un prêt au PAIDEK de 400$ pour planter plus de café, avoir de meilleurs outils et acheter une moto pour devenir chauffeur de taxi et diversifier mes revenus. »

Grâce à ce crédit, coco a pu améliorer son revenu et subvenir aux besoins essentiels de sa famille.

L’aide humanitaire, qui a massivement « arrosé » le Kivu, a eu des effets pervers terribles sur les populations locales. Le microcrédit permet aux paysans congolais de prendre en main leur propre développement et de ne plus déprendre de l’argent des bailleurs de fonds.

Pour aider le PAIDEK à desservir davantage de clients, avec l’appui financier de SOS Faim, la Fédération des Organisations de Producteurs Agricoles du Congo au Sud-Kivu (FOPAC-SK) a mis en place en collaboration avec le Groupe d’acteurs de microfinance du Kivu (GAMF) (dont le PAIDEK est membre) une formation à l’éducation financière dans le but d’aider les producteurs dans leur démarche d’accès au crédit (élaborer un dossier de financement, négocier avec une institution financière, gérer un crédit) et dans leur compréhension du marché financier et des institutions qui le composent.

Les organisations paysannes et les agriculteurs ne manquent pas de projets, d’idées et de dynamisme… par contre, ils manquent cruellement de moyens financier pour les mettre en place.

Sur le terrain, nos partenaires (GAMF, FOPAC-SK, PAIDEK) les aident à faire émerger des initiatives locales et relancer l’économie pour ne plus dépendre de l’aide d’urgence.

Une manière de les soutenir, c’est de faire un don à SOS Faim.

 

Le nouveau rapport d’activités est sorti!

2018 : SOS Faim a 25 ans. Depuis 1993, le monde s’est transformé et nous aussi. La lutte contre la faim dans les pays en développement, à travers de simples projets caritatifs, n’a pas permis d’éradiquer ce fléau. Mais en agissant auprès des producteurs en Afrique, en les aidant à se structurer au sein d’organisations fortes et indépendantes, en leur facilitant l’accès à des financements adaptés, nous avons contribué à renforcer le monde paysan tout en promouvant l’agriculture familiale durable comme le meilleur moyen pour éradiquer la faim dans le monde.

Le travail de SOS Faim ne s’est pas cantonné à l’accompagnement aux partenaires en Afrique. Au fil des ans, la sensibilisation et la mobilisation citoyenne ont pris de l’ampleur, à l’image de la campagne Changeons de menu ! initiée en 2015 et qui se poursuit aujourd’hui.

Lire le rapport d’activités 2017 en ligne 

Télécharger le rapport d’activités 2017