17/11 Den alternativen Liewensmëttel Maart – 4e édition

Marre du gaspillage et de la faim dans le monde ? Marre des dégâts causés par le système agro-alimentaire actuel ? Las de vous sentir pris au piège de la consommation de masse ?…

Imaginez un marché qui serait aussi un lieu de partage, d’échange et d’inspiration pour changer nos habitudes et transformer notre système alimentaire !…

Le dimanche 17 novembre, venez à la rencontre des promoteurs et défenseurs d’une alimentation responsable!

Au menu de la journée : stands de vente et d’information, restauration, expositions, animations et workshops pour enfants et adultes, espace d’échange et d’inspiration, rencontres avec des acteurs du changement en Afrique…

ENTRÉE LIBRE !

Infos pratiques :

Quand ? Le dimanche 17 novembre 2019 de 11h à 18h

Où ? Centre culturel Tramsschapp, 49 rue Ermesinde, L-1469 Luxembourg

En octobre, des Déjeuners Solidaires au sein des restaurants EXKi, en faveur de SOS Faim Luxembourg

La Journée Mondiale de l’Alimentation : le point de départ de ce partenariat

Cette journée est célébrée chaque année le 16 octobre dans le monde entier, sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). En 2019, le thème retenu est la nourriture saine et durable pour un monde zéro faim.

Tandis que la population mondiale ne cesse de croître, l’ONU nous invite à nous interroger sur ce que nous mangeons. Garantir l’accès à une nourriture saine et durable à toute la population mondiale nécessite une profonde transformation de nos habitudes de consommation ainsi que de nos modes de production agricole.

Dans ce cadre, les deux structures, qui partagent des valeurs liées à l’alimentation durable, s’unissent pour sensibiliser la clientèle d’EXKi au projet mené par SOS Faim Luxembourg et plus largement aux enjeux de l’alimentation et de l’agriculture.

Une action conjointe pendant un mois, qui se décline en deux volets :

Une collecte pour soutenir l’agriculture durable et lutter contre la faim en Afrique.

Tout le mois d’octobre, EXKi invite ses clients à faire un don à SOS Faim, qui œuvre contre la faim et la pauvreté dans 6 pays d’Afrique. SOS Faim soutient les activités agricoles des paysans et leur famille, en vue d’atteindre la sécurité alimentaire de façon durable.

L’intégralité des dons et des tickets repas récoltés dans le cadre de cette opération seront versés à SOS Faim Luxembourg.

Des ateliers de sensibilisation sur l’empreinte écologique de notre alimentation.

L’ONG SOS Faim sera présente dans les restaurants pour sensibiliser les clients aux enjeux d’une alimentation saine et durable, de 11h30 à 14h30 selon le calendrier suivant :

Jeudi 3 octobre : EXKi Gare

Jeudi 10 octobre : EXKi Centre

Jeudi 17 octobre : EXKi Auchan

Jeudi 24 octobre : EXKi Kirchberg

Semaine d’éducation au développement durable 2019 – Connecting Lives – Empowering People

Envie d’agir pour une monde sain et durable? En recherche d’alliés pour vos initiatives de développement durable? Rejoignez-nous pour partager vos idées et trouvez des moyens et des inspirations pour les réaliser. Connecting Lives – une semaine pour vous et vos proches au nom du développement durable et d’un monde relié et solidaire – du 21 au 29 septembre 2019.

SOS Faim participe à la Semaine EDD en co-organisant les évènement suivant:

  • 21 septembre au Rotondes à Luxembourg-Ville: Stand Fantastic Food au festival On Stéitsch, organisé par le Service National de Jeunesse, qui marque le début de la Semaine EDD.
  • 29 septembre à Al Schmelz à Steinfort: Marche Gourmande Alternative, inscription en ligne obligatoire

Pour plus d’infos sur les évènements de la Semaine EDD 2019: http://connectinglives.cercle.lu/

Cinéma du Sud – édition automne 2019

L’édition automne du festival Cinéma du Sud aura lieu du 5 octobre au 10 novembre 2019, avec le projection de 3 films:

  • samedi 5 octobre à 14h au Oekozenter Pafendall: POWER TO THE CHILDREN – KINDER AN DIE MACHT; Filmvorführung mit anschliessender Diskussion und « plogging » für die Motivierten. Chai oder Saft für die Durstigen.
  • jeudi 7 novembre à 19h30 au Ciné Scala à Diekirch: ZERO IMPUNITY; projection de film suivie d’un vin d’honneur. Réservez vos places en ligne !
  • dimanche 10 novembre à 10h au Bamhaus à Dommeldange: THANK YOU FOR THE RAIN; projection de film avec brunch « bon pour le climat ». Réservation des places en ligne obligatoire !

Plus d’infos sur www.cinemadusud.lu

Ananas du Bénin : ça porte ses fruits !

Grâce au soutien de ses donateurs, SOS Faim accompagne depuis 25 ans des Organisations Paysannes et des Institutions de microfinance pour lutter contre l’insécurité alimentaire. Nos actions ne se limitent pas à agir contre la faim dans six pays d’Afrique. En effet, quand on aide un agriculteur à développer son activité et à accroître ses revenus, on agit sur la santé et sur l’éducation de sa famille et on leur permet l’accès à des conditions de vie moins précaires.

SOS Faim, à travers l’action de ses partenaires en Afrique, aide les paysans à diversifier leurs sources de revenus et donc à limiter les risques d’une mauvaise récolte. Ainsi, depuis 2012, SOS Faim soutient le Réseau des Producteurs d’Ananas du Bénin (RéPAB). Cette organisation de producteurs accompagne ses membres pour développer la culture de ce fruit très rémunérateur, qui complète la production vivrière.

Rencontre avec Damien Kiki, Coordinateur du RéPAB

« La vente de l’ananas permet aux producteurs d’investir pour le futur de leur famille, à travers la scolarisation de leurs enfants ou la construction d’une maison ».

Pouvez-vous nous présenter le Réseau des producteurs d’Ananas du Bénin (RéPAB) ?

Il s’agit d’une coopérative de plus de 360 producteurs d’ananas, basée au Sud du Bénin. Le réseau existe depuis 2003 et s’est constitué en coopérative en 2015. La production totale d’ananas est de 115 000 tonnes par an, avec une part de plus en plus importante de fruits bio. L’ananas est la culture qui réunit nos producteurs, mais elle n’est pas leur unique production.

Que fait la coopérative pour les agriculteurs ?

Le RéPAB aide les agriculteurs à accroître le volume de production, en leur apportant un appui technique. Il leur permet également de tirer plus de revenus de la vente des fruits, en trouvant des marchés rémunérateurs.

Quelles sont les conditions de travail d’un agriculteur au Bénin ?

Les producteurs cultivent en général sur des parcelles qui mesurent entre 800 m² et 1ha, dont ils sont souvent locataires, car l’accès à la terre est difficile. La production est manuelle car les machines coûtent cher et ne sont pas toujours adaptées. Il est donc compliqué pour un agriculteur de produire de très grandes quantités. La production maraîchère et céréalière d’un agriculteur est en quasi-totalité destinée à sa consommation personnelle et à celle de sa famille. Leur alimentation de base est composée de manioc, de maïs et de haricots. La culture de l’ananas est quant à elle plutôt destinée à la vente.

« Grâce à nos certifications bio et équitable, nous pouvons mieux vendre nos jus d’ananas en Europe ».

Quel est l’apport de la production d’ananas ?

L’ananas permet d’améliorer grandement les conditions de vie des agriculteurs au Bénin. Cette production permet d’associer, au sein d’une même parcelle, plusieurs types de cultures dont les récoltes ne se font pas toutes au même moment. Cela est idéal car la vente des fruits apporte un complément de trésorerie à une période creuse. La production d’ananas permet aux agriculteurs de faire des dépenses particulières comme construire une maison, payer la scolarité des enfants ou agrandir une exploitation. C’est une garantie pour le futur de leur famille.

Vous produisez de plus en plus de fruits bio, pouvez-vous nous en dire plus ?

La production d’ananas bio, certifiée ECOCERT, est une production qui nous permet de vendre plus cher les fruits bio dédiés à l’exportation. Le RéPAB travaille depuis 2016 avec une usine de transformation béninoise qui exporte du jus d’ananas bio en Europe. Cela a encouragé plus de producteurs à convertir leur exploitation. Ainsi, en 2016 le RéPAB produisait 3265 tonnes de fruits bio, contre 6365 tonnes en 2018 ! Seulement, même si ce type de production est meilleur pour la santé et ne pollue pas les terres, elle reste minoritaire au Bénin car la consommation de l’ananas est avant tout locale et la population ne peut pas se permettre de payer un fruit plus cher parce qu’il est bio.

Vous pouvez nous aider à soutenir les producteurs d’ananas du Bénin et à défendre les droits des paysans

Nous avons besoin de 11.000€ avant la fin de l’année 2019, pour accompagner la structuration et le développement du RéPAB

Les grands moments de 2018

Depuis plus de 25 ans, SOS Faim s’engage au Nord comme au Sud, dans la lutte contre la faim, les inégalités, les injustices et la misère dans le monde. Ses valeurs et finalités ont pu être approfondies tout au long des années : Un monde sans faim. Partout et pour tous. Garantie par une agriculture durable. Économiquement viable, socialement responsable et respectueuse de l’environnement. Qui place l’homme au cœur du développement. Tant les producteurs familiaux, qui vivent décemment de leur travail, que les consommateurs, qui ont accès à une alimentation suffisante, saine et de qualité.

Le présent rapport vous permettra de découvrir le travail de SOS Faim réalisé en 2018 auprès de producteurs en Afrique, ainsi que son travail de sensibilisation et de plaidoyer mené au Luxembourg. Bonne lecture !

Télécharger le rapport d’activités


Changement climatique : inversons la tendance ! Changeons le système agro-alimentaire pas le climat…

Notre planète se réchauffe. Les glaciers fondent, le niveau des océans monte, et la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes tels que sécheresses, cyclones et inondations augmente. Ces événements ont deux choses en commun : 1. leurs effets les plus délétères se font ressentir sur les plus pauvres du monde, dont beaucoup sont de petits agriculteurs qui ont plus de mal à cultiver de la nourriture ; et 2. ils menacent l’objectif mondial d’éradication de la faim d’ici 2030.

La mobilisation massive des jeunes au Luxembourg en faveur de la préservation de notre planète fait preuve de l’engagement et de la détermination des jeunes citoyens pour leur avenir et celui des générations suivantes. Car la situation est urgente ! Si nous voulons maintenir le réchauffement climatique en dessous des 1,5 degrés et garantir une terre habitable pour tous, c’est aujourd’hui que se mène le combat !

L’agriculture intensive contribue au réchauffement climatique qui a un impact négatif considérable sur les petits paysans et, à l’inverse, l’agriculture familiale promeut une utilisation durable des ressources.

Pour relever le défi environnemental mais également les défis alimentaires et sociaux auxquels sont confrontés les petits producteurs des pays du Sud, il est impératif d’envisager un nouveau modèle agricole.

Chez SOS Faim, nous appuyons l’agriculture familiale parce qu’elle participe pleinement à la solution contre le réchauffement climatique !

Exemple concret : notre partenaire Facilitator For Change en Ethiopie

En Ethiopie, le climat devient chaque année de plus en plus irrégulier. Les spectres de la famine, de la malnutrition et de la perte des récoltes planent sur la région. A défaut de pouvoir arrêter ce phénomène naturel incontrôlable, il devient urgent pour les populations les plus vulnérables de s’adapter au changement climatique pour assurer leur avenir…

Ato Gizachew est père de 5 enfants et a une petite exploitation agricole dans le village de Markuma au nord de l’Ethiopie. Les caprices du climat ont eu des conséquences terribles sur sa production. Les inondations et les sécheresses à répétition ont détruit ses maigres récoltes tout en épuisant la fertilité et la productivité de ses terres.

« Nos champs ne nous rapportaient presque plus rien comme récolte. C’était difficile de nourrir la famille et nos revenus ne nous permettaient plus d’assurer tous les frais scolaires des enfants. »

En 2014, Ato a entendu parler de l’ONG Facilitator For Change (FC) et de son programme de soutien aux agriculteurs dans sa région. Ato a suivi plusieurs formations sur les pratiques agricoles durables. Il a planté des arbres sur son champ pour minimiser les effets des inondations et améliorer le système de végétation du sol pour mieux garder le sol humide en période de sécheresse. Pour résoudre le problème de fertilité du sol il pratique désormais la rotation de culture et cultive le soja qui enrichit les sols en azote permettant ainsi de fertiliser naturellement ses champs. Il réalise également lui-même son compost pour améliorer la richesse de son sol avec le fumier de ses animaux.

« En quelques années nos champs sont devenus plus beaucoup plus productifs et moins fragiles. Grâce aux connaissances que j’ai apprises, j’ai compris que j’avais tout en main pour améliorer moi-même ma production et subvenir aux besoins de ma famille ».

A travers son programme, l’ONG Facilitator for Change aide les agriculteurs éthiopiens à améliorer leurs conditions de vie en promouvant une agriculture respectueuse de l’environnement.

Très concrètement, à travers ce projet, SOS Faim et son partenaire ambitionnent pour 2019 de :

  • Accompagner 120 exploitants dans la culture de légumineuse (soja) ;
  • Former 400 agriculteurs sur le traitement des sols organiques et la rotation des cultures pour améliorer la fertilité du sol de manière naturelle et durable ;
  • Créer 12 pépinières gérées par les communautés locales pour apporter un revenu à la communauté et améliorer l’accès aux semences et plants ;
  • Réhabiliter 1.000 hectares de terres en plantant des arbres ;
  • Etablir 12 comités de gestion des risques naturels pour identifier les risques et les menaces auxquels ils sont confrontés dans leur environnement et planifier des mesures et des activités visant à réduire ces risques.

FAITES PARTIE DU CHANGEMENT !

Pour faire de ce projet un succès, nous devons récolter 23 000 € en 2019.

En le soutenant, vous offrez la chance à des milliers d’agriculteurs de nourrir leur famille tout en respectant notre planète.

Participez concrètement au combat pour une justice sociale et climatique

Faites un don à SOS Faim

Offrez leur un monde sans faim en héritage !

L’espoir d’un monde sans faim…

La vie est souvent pleine de surprises : elle vous procure des moments difficiles, parfois, mais aussi de belles rencontres, de beaux projets, des moments de joie. Il y a beaucoup de choses que vous ne pouvez pas prévoir. Cependant, l’empreinte que vous souhaitez laisser à l’humanité : vous pouvez la planifier.

Il n’est certes pas agréable de penser au jour où l’on ne sera plus. Pourtant, il est bon de se demander ce qui se passera alors avec votre argent, tout particulièrement si vous n’avez pas de descendants ou frères et soeurs.

Voulez-vous continuer à contribuer à la construction d’un monde meilleur et plus juste, au-delà même de votre décès ?

En disposant par voie de testament ou autre vis-à-vis de SOS Faim, votre pouvoir d’agir dépasse la frontière de votre existence. Vous contribuerez à offrir un avenir aux trop nombreuses personnes qui, aujourd’hui encore, souffrent de la faim ou de la malnutrition.

Un magnifique projet de vie que nous vous aiderons à concrétiser pas à pas et en toute confiance.

Télécharger notre brochure pour en savoir plus sur les différentes possibilités existantes. Notre équipe se tient également à votre disposition pour répondre à vos questions (+352 49 09 96 donateur@sosfaim.org). Par ailleurs, si vous souhaitez obtenir des conseils spécifiques, nous vous conseillons de prendre contact avec un notaire

Cinéma du Sud – 10e édition été

Pour la 10e édition du festival Cinéma du Sud, les organisateurs du festival vous proposent 2 mini-éditions, été et automne.

L’édition été du festival aura lieu du 14 juin au 29 juin 2019, avec la projection de 4 films.

Les programme détaillé des soirées ainsi que la réservation des places seront prochainement disponibles sur le site www.cinemadusud.lu

08/06 Afrikafest Esch

Depuis quelques années, l’Afrikafest Esch est devenu un rendez-vous culturel et familial incontournable. La 9e édition, qui aura lieu le samedi 8 juin à la Kulturfabrik, vous propose un programme riche et varié pour petits et grands!

  •  Stands – à partir de 12h 

– Stands d’informations & d’artisanat: Coup de Pouce Congo ASBL / Amitié Am Sand-Amizero ASBL / Weltbuttéker EschPharmaciens Sans Frontières / Action Solidarité Tiers Monde / Frères des Hommes / SOS Faim

– Stands culinaires: L’Union pour l’Encadrement de la Femme Africaine (Régine Tshionza) / L’Association des Congolais (Suzanne Ekea-Kay)

  • Les ateliers – de 15h à 18h30 – Participation gratuite

– MODELAGE EN ARGILE avec Kingsley Ogwara 

– LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE RESPONSABLE par Frères des Hommes et SOS Faim 

– FABRICATION DE JOUETS AVEC DU MATÉRIEL RECYCLÉ avec Mayetela-Mayeth Fylastraf 

– TRESSES AFRICAINES avec Ameganvi Kaka 

– CRÉATION DE BIJOUX AFRICAINS avec Mohammed Soumah 

  • Les démonstrations de danse, musique, chant, capoeira et construction d’instruments – de 15h à 18h30 

Avec les élèves des Ateliers des Cultures, organisés par l’Action Solidarité Tiers Monde.

ENTRÉE LIBRE !

CENTRE CULTUREL KULTURFABRIK
116, rue de Luxembourg
L-4221 Esch-sur-Alzette

Parking : supermarché Cactus, à 100m