Reprise des missions, enfin !

Après 14 mois d’interruption due à la crise sanitaire, les missions ont enfin repris progressivement. Fanélie Meyer s’est rendue au Sénégal en avril dernier, Chris Felten au Mali en mai et Nedjma Bennegouch est revenue début juillet de sa mission au Niger et au Burkina Faso.

Le Sénégal

Du 7 au 20 avril dernier, Fanélie Meyer s’est rendue au Sénégal à la rencontre de notre nouveau partenaire, la FONGS (Fédération des Organisations Non-Gouvernementales du Sénégal). Dans ce cadre, SOS Faim a été invitée à participer aux ateliers de réflexion visant à faire le bilan son précédent programme (2017-2021) et à identifier les prochains axes de travail de la fédération. Ces sessions ont permis de mieux cerner le contexte agricole sénégalais, de comprendre l’esprit dans lequel travaille la FONGS, ses aspirations, ses difficultés et d’avoir une vision claire sur les principales activités de la fédération. Enfin, ces rencontres ont permis d’identifier les orientations possibles de notre partenariat.

Yaye Mbayang Touré, Aziz Badji, Fanllie Meyer, Nadjirou Sall

Le Mali

Du 28 mai au 5 juin, Chris Felten était à Bamako au Mali. Cette mission lui aura permis de rencontrer deux organisations avec lesquelles nous sommes entré en partenariat à distance, en 2020, en raison de la crise sanitaire qui aura retenu nos responsables au Luxembourg : l’institution de microfinance CVECA-ON/Ségou et la CGLTE-AO/CMAT (« Convergence »), un mouvement de défense des droits humains avec lequel SOS Faim a déjà collaboré ponctuellement depuis 2019. Cette mission consistait donc à intensifier les relations avec ces deux partenaires et à appréhender leurs réalités de manière plus concrète. Par ailleurs, cette mission a également été l’occasion de rencontrer d’autres acteurs qui pourraient, à terme, devenir de nouveaux partenaires.      

Le Niger et le Burkina Faso

Enfin, du 28 juin au 7 juillet, Nedjma Bennegouch a réalisé une visite de terrain débutant au Niger pour se terminer au Burkina Faso. Cette mission au Niger marquera la reprise de contacts directs avec les partenaires après quelques 21 mois d’interruption depuis la dernière mission de SOS Faim dans ce pays. Trois partenaires ont pu être rencontrés. Il s’agit de la FUCOPRI (Fédération des Unions et Coopératives des Producteurs de Riz), de la FCMN (Fédération des coopératives maraîchères du Niger) et d’AEC (Alternative Espaces Citoyens). Au Burkina, les rencontres organisées avaient principalement trait au dispositif Agri+.

Article publié dans : @fr